Avec Sandrine, nous avions toutes les deux repéré le modèle de Veera paru dans le numéro de printemps d'Amirisu. Et comme cela faisait longtemps que nous n'avions pas tricoté en duo, l'occasion était parfaite !

IMG_24962

IMG_25112

IMG_25042

IMG_25322-001

Whispers sur Ravelry, tricoté en Madelinetosh Dandelion coloris Calligraphy, aiguilles 3.5 mm.

Un modèle vraiment très agréable à tricoter, comme on peut s'y attendre avec ceux de Veera. La construction se fait d'une pièce, de bas en haut, sans coutures. Les manches sont formées à l'aide d'augmentations judicieusement placées, et les petits plis viennent joliment rehausser le devant. Bref, tout est réuni pour que la tricoteuse passe un bon moment et que le résultat soit au rendez-vous.

Evidement je n'ai pas pu m'empêcher d'apporter quelques modifications, à commencer par les diminutions/augmentations pour la taille. Il faut savoir que ce modèle ne présente pas de taille 38. On passe du 36 au 40, et avec Sandrine nous étions un peu embêtées. Pas envie d'avoir l'air comprimées dans un 36, et pas envie de la jouer mongolfière dans un 40. Après maintes cogitations, j'ai pris le parti de tricoter la taille 36, mais en faisant uniquement deux jeux de diminutions/augmentations au lieu des 4 prévus. Au final, je suis plutôt contente de ma feinte.

Autre modif, les manches. Sur l'original, les manches sont ouvertes, comme vous pourrez l'admirer sur la superbe version de Sandrine. Alors d'accord c'est très joli sur un mannequin façon fil de fer, mais moi avec mes bras dodus, bof ! Du coup j'ai simplement prolongé le rabattage sur 3 aiguilles sur toutes les mailles, et le tour était joué !

Du côté de la laine, j'ai testé pour la première fois la petite nouvelle de la gamme Madelinetosh, la Dandelion. C'est un fil fingering qui ressemble assez à la Merino Light, avec un peu de lin en plus. Et moi qui n'aime pas travailler cette matière en temps normal (impossible d'avoir un rendu régulier, ça m'énerve) j'ai adoré tricoter ce fil. A vrai dire, on ne remarque pas vraiment la part de lin en tricotant, mais après blocage la matière gagne un drapé vraiment sublime, qui fait toute la différence. Une belle découverte donc.

Mais bien sûr, comme toujours la meilleure part de ce projet c'est de l'avoir tricoté en duo. Merci Sandrine d'avoir partagé avec moi les doutes, les questionnements et les joies :)