Depuis que j'ai découvert Mme Zimmermann et son february, ma vie de tricoteuse a pris un nouveau virage. Le tricot est devenu une fantaisie, un jeu, une magie. On peut tout faire, il suffit d'essayer. Je me sens toute puissante avec deux aiguilles et quelques grammes de fil. Le monde est à moi.

Mon seul regret était d'avoir découvert tout ceci trop tard. C'est rageant d'avoir eu cinq enfants et pas un seul february à l'horizon ! J'en étais à me dire que la seule solution était d'avoir un 6ème bébé pour lui tricoter le gilet adoré (arf! la tête de mon mari) quand dame Faustine a eu la bonne idée qui tue : t'as qu'à agrandir le modèle à la taille de Lénaïc !

Evidemment ! J'suis bête (sérieux, j'y avais pas pensé, shame on me)

february1

feb2feb3

February for Lénaïc - fleur de coton cachalot La Droguerie

Ça n'a pas été simple. Des heures à calculer le nombre de mailles, à imaginer le motif. A coordonner tout ça avec l'échantillon du fil choisi. Mon mari commençait presque à avoir pitié ;)

Mais au final, c'est le bonheur. Moi je le dis : vive le tricot !